Bonne nuit, Horw.

Par une magnifique chaude soirée d’été 2020, une poignée d’enfants jouent à cache-cache dans la cours de l’école, au centre de la commune de Horw. Des ados se sont réunis en petits groupes animés sur la place du marché. Sur un banc, un couple trinque en décapsulant des bières fraîches. Et tandis que la nuit tombe sur la petite ville, Horw commence à rayonner.

La commune lucernoise de Horw, lovée sur la rive du lac des Quatre-Cantons au pied du Pilatus, est un véritable coin de paradis. Il y a quelques années encore, cette petite ville voyait s’écouler ses journées dans l’anonymat le plus complet. Désormais réveillée de son sommeil profond, Horw compte parmi les communes les plus prospères de la région. Un nouveau quartier a maintenant vu le jour aux portes de Lucerne, lequel offres des milliers d’appartements et de places de travail. Et le processus de croissance est loin d’être achevé.

Nous voulions ajouter de la lumière exactement là où elle était nécessaire.

Éclairer le centre de façon ciblée

Dans le sillage de cette évolution, le centre de la commune devait être aménagé selon un vaste concept d’espace libre. La municipalité a chargé l’architecte paysagiste Peter Hüsler, copropriétaire de Landformen AG à Lucerne, de la réalisation du projet. Le spécialiste a rapidement constaté que différents endroits au coeur de Horw étaient bien trop sombres en soirée. Il fallait donc créer un concept d’éclairage à la hauteur du «nouveau Horw». Pour la réalisation, Peter Hüsler et son équipe ont intensément collaboré avec la société Neuco. «Je me remémore encore très bien le moment où j’ai tenu pour la première fois les plans détaillés dans mes mains», raconte Gregor Keist, conseiller en éclairage chez Neuco. «Le manque de lumière était manifeste, pour ne pas dire consternant». Conjointement, avec l’architecte paysagiste, un concept global harmonieux a été développé sur la base des analyses réalisées. «Notre but n’a jamais été d’éclairer au maximum le centre de la ville. Bien davantage, il était d’apporter la lumière là où elle manquait et en ayant recours à un nombre restreint d’outils lumineux, utilisés de façon ciblée, tout en créant une certaine expectative».

Le pavillon sur la place du marché paraît presque flotter à la lumière des spots compacts efficaces

Pollution lumineuse minimale, efficience maximale

Pour garantir une répartition régulière et non éblouissante de la lumière, les maîtres d’ouvrage ont misé sur des mâts pouvant atteindre douze mètres de haut, équipés de plusieurs projecteurs. L’orientation judicieuse de chaque projecteur permet d’éviter que la lumière ne tombe sur les surfaces verticales des bâtiments résidentiels – «un point critique et décisif dans un centre urbain aussi dense», explique Gregor Keist. «Globalement, nous sommes parvenus à réduire à un minimum la pollution lumineuse, tout en atteignant une efficience énergétique particulièrement élevée. L’abaissement nocturne y contribue sensiblement: dans certaines zones, les projecteurs réduisent automatiquement leur rendement de 50% pendant la nuit. Cela permet non seulement d’économiser de l’énergie, mais aussi de prolonger significativement la durée de vie des luminaires.»

Des mâts lumineux pouvant atteindre douze mètres de haut, équipés de plusieurs projecteurs, permettent une répartition non éblouissante de la lumière
Le résultat est très apprécié de la population et de la commune.

Horw croît, le projet aussi

À l’origine, le mandat de la commune comprenait l’éclairage de certaines places au centre de Horw. Au fil des ans, Horw n’a cessé de croître – et le projet en a fait autant. Des routes et voies d’accès ont été construites pour relier les nouveaux quartiers, lesquelles requéraient également un éclairage. Le chemin le long de la rivière qui traverse la localité, la place de la gare ainsi que le passage sous-voies ont été intégrés au concept d’éclairage. «À de nombreux endroits, nous utilisons des luminaires tête de mât, comme ceux faisant partie du projet initial, afin d’obtenir un ensemble harmonieux. Nous apportons toutefois de la diversification avec des mâts de quatre à douze mètres de hauteur ainsi qu’en jouant sur la répartition de la lumière des différents luminaires», explique le spécialiste. «Autour du pavillon sur la place de marché, nous avons en outre installé des spots compacts. L’Allmendstrasse, principale voie d’accès au tout nouveau quartier résidentiel, est illuminée à une hauteur de dix mètres, au moyen de luminaires sur câble tendu.» Pour la planification et la mise en oeuvre de toutes les solutions d’éclairage, Neuco travaille en étroite collaboration avec Marcel Sigrist, chef de projet chez Landformen AG à Lucerne. La société CKW (Centralschweizerische Kraftwerke AG) à Horw est responsable de la mise en oeuvre.

La vie naît

Gregor Keist explique que la commune de Horw est extrêmement satisfaite du résultat et de la mise en valeur de la ville. «L’été dernier, nous avons pu observer à quel point la population apprécie les places publiques réaménagées. Lors des douces soirées d’été, le centre était particulièrement animé. Quelle meilleure preuve apporter au fait que notre engagement porte avantageusement ses fruits?» Mais son temps fort personnel au cours du projet a été le Roadshow Neuco en février 2020, lequel s’est tenu ici même. Gregor Keist raconte: Peter Hüsler a présenté le vaste projet aux convives lors d’une promenade en commun à travers le centre-ville. L’événement s’est ensuite terminé par un bon repas et des discussions stimulantes. Avec du recul, le fait que le premier semiconfinement ait été prononcé un mois plus tard rend cette soirée particulière pour moi.»

Article suivant

11'829 kg de CO2 compensés